Réfléchir ensemble
au sens à donner
aux progrès de la
médecine, au service
de l'homme

 

Qu’est-ce que le diagnostic préimplantatoire ?

Le diagnostic préimplantatoire consiste à rechercher sur des embryons conçus in vitro «dans une éprouvette » avec les spermatozoïdes et les ovules des deux parents, une maladie génétique grave et incurable qui peut être transmise par les parents. Cet examen est pratiqué à titre exceptionnel. Il vise à replacer, dans l’utérus de la mère, un embryon indemne de la maladie.

Un médecin membre d’un centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal (CPDPN) doit attester que le couple, compte-tenu de ses antécédents familiaux, a de très grands risques de donner naissance à un enfant atteint de cette maladie. Le diagnostic préimplantatoire est très encadré par la loi. Trois centres sont autorisés à ce jour. Les premiers diagnostics préimplantatoires ont eu lieu en 1999.

Les « bébés du double espoir » (ou « bébés médicament »)

Dans certains cas exceptionnels, le diagnostic préimplantatoire peut être réalisé pour concevoir un bébé connu sous le nom de « bébé médicament », ou de « bébé du double espoir ».

Il s’agit de concevoir, par la même méthode, un enfant non atteint par la maladie génétique risquant d’être transmise par les parents. En outre, au sein des embryons indemnes, le médecin sélectionne un embryon pour des raisons de compatibilité immunologique : si cet embryon, transféré dans l’utérus de la mère, donne naissance à un enfant, le sang de son cordon ombilical, prélevé à sa naissance, pourra alors soigner son frère ou sa sœur aîné(e) atteint de la maladie.

Cette pratique est autorisée en France depuis la loi de bioéthique de 2004. Depuis la mise en place de ces autorisations en 2006 et la fin de l’année 2008, 9 demandes ont été déposées, émanant de couples souhaitant concevoir un « bébé du double espoir » pour soigner des aînés atteints de maladies toutes très graves. Jusqu’à présent aucune de ces tentatives n’a pu aboutir à une naissance.

  • actualités
  • base documentaire et législative
  • Voir tous les avis sur ce sujet