Réfléchir ensemble
au sens à donner
aux progrès de la
médecine, au service
de l'homme

 

Les objectifs, les enjeux

Désir d’enfant contrarié par une infertilité, vie menacée faute de greffe, maladie génétique sans remède connu… Qui n’a pas croisé, ou vécu lui-même, de telles situations ?
Le progrès médical doit être envisagé en tenant compte de notre conception de l’homme et de la vie humaine, avec à la clé des choix de société qui nous concernent tous.
C’est pourquoi, dans la perspective de la révision des lois de bioéthique, le gouvernement a souhaité organiser un débat public ouvert à tous.

Les objectifs
 

  • Permettre à chacun de se faire une opinion sur les questions en débat, sans fausses peurs ni faux espoirs.
  • Mieux faire connaître les règles et les pratiques actuelles. Afin que chaque citoyen puisse mesurer les possibilités offertes et les questions posées, les conséquences sur sa vie, ou pour ses proches.
  • Réfléchir ensemble au sens que l’on souhaite donner aux progrès de la science et de la médecine, et s’accorder sur des valeurs communes pour la société.

Les enjeux


Les états généraux offrent une occasion unique de faire entendre sa voix sur des questions importantes qui engagent notre avenir commun :

  • que doit-on autoriser, que doit-on interdire, et pourquoi ?
  • jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour satisfaire telle ou telle demande particulière ?
  • sur quels grands principes devons-nous collectivement nous mettre  d’accord ?
  • dans quelle mesure une loi est-elle nécessaire pour assurer la protection de la dignité humaine et mettre le progrès au service de l’humain ?

Les états généraux de la bioéthique s’achèveront fin juin 2009 avec la remise d’un rapport. Il constituera l’une des pièces maîtresses du dossier sur lequel les parlementaires en charge de la révision de la loi de bioéthique fonderont leur décision. 

  • actualités
  • base documentaire et législative
  • Voir tous les avis